- Côté Auteur -

Comme je suis peu loquace de nature je ne vais pas m'étendre à foison sur ce sujet...  Photo : Gaëlle NaucheJ'ai démarré la photographie avec l'achat d'un petit compact en 2004, mais je ne m'y suis investie sérieusement qu'à compter de l'acquisition d'un boitier réflex deux ans plus tard, le Nikon D200. Je suis passionnée par la nature, étant tombée dans la marmite dès la naissance à l'image d'un certain personnage de bandes dessinées bien connu. J'y consacre donc une large part de mes loisirs, profitant de la Bourgogne comme principal terrain de jeux. Mes domaines de prédilection sont la photo macro et la photo de paysage, mais souvent le sujet importe peu tant que je suis dehors et que le fond de l'air est doux...

Comment ça on ne voit pas tres bien ?  photo : Gaëlle Nauche

Depuis Juin 2011 certaines de mes photos sont diffusées par l'agence Naturimages. N'hésitez pas à me joindre pour toute question.

- Côté informatique -

 

 

Pour monter la structure du site internet comme pour travailler sa mise en page il n'y guère eu moyen en vérité d'échapper à d'obscures lignes de codes informatiques, qui m'ont valu pendant plusieurs semaines un usage intensif de  comprimés de Doliprane et la consommation abusive de plaques de chocolat 80% de cacao. La consultation de l'excellent SiteduZéro a été d'une grande aide pour s'initier aux affres des balises, attributs, et autres nomenclatures dont aujourd'hui encore la terminologie me semble tout droit sortie d'un film de Hitchkok.

Ce site a été réalisé avec l'aide de différents logiciels gratuits. Le blog est propulsé par Over-Blog, qui présente le mérite indiscutable d'être facilement accessible pour les déficients en HTML et CSS, comme moi. ZenPhoto a été utilisé pour les galeries et son plugins ZenPage pour les articles. Le Livre d'or est élaboré grâce à AlexGuestbook. Ces logiciels ont nécessité un apprentissage laborieux de quelques notions de PHP. Le JAVA a été réservé aux vendredis soirs. Quand au langage AJAX, je ne l'ai utilisé qu'en poudre pour nettoyer cuisine et salle de bains. Un grand merci à Gaëlle qui m'a décoincé nombre de points de blocage lors de la contruction du site.

Le site est optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox. Si vous constatez des bugs, merci de m'en prévenir.

Revenir en haut

- Côté terrain -

Pour préparer les sorties je consulte assez souvent l'orientation du soleil grâce à un petit logiciel gratuit très pratique, The Photographer's Ephemeris. Il permet de visualiser sur fond de plan ou sur photographie aérienne l'orientation du soleil en fonction de l'heure et du jour de l'année. Il est ainsi particulièrement utile dans les secteurs de reliefs prononcés, comme dans les combes ou les gorges par exemple, qui ne bénéficient de la lumière que quelques heures par jour. Vous pouvez ainsi organiser précisément votre sortie et caler vos horaires de présence sur le site.

Pour le reste je fais dans le classique : des vêtements et surtout des chaussures adaptés, la carte IGN dans le sac, les jumelles autour du coup, une bouteille d'eau dans le sac, et hop, dehors....

 

Sur place :

Concernant les macros, qui occupent une large part de mes activités photographiques, je privilégie la lumière naturelle et travaille souvent sans trépied. Cela me permet d'être plus réactive sur le terrain, sans avoir à repositionner constamment le matériel en fonction des déplacements de la bestiole...  J'avoue aussi n'avoir jamais su utiliser correctement des flashs ce qui fait une seconde bonne raison pour travailler léger, car il peut être difficile au flash d'avoir un bon rendu même si d'aucuns y parviennnent. J'utilise différents objectifs macro du 60mm  f/2.8 au 150mm f/2.8 et de plus en plus souvent un 300mm f/4 dont le bokeh est exceptionnel.

En animalier je fonctionne en billebaude. Je n'ai pas la patience requise pour faire de l'affût. En affût, j'ai une crampe à gauche au bout de 30mn, et une envie irrépressible d'aller chercher la thermos de café qui est restée dans la voiture à 3km. Ce n'est donc pas fait pour moi, mais il faut avouer que beaucoup obtiennent de bien meilleurs résultats en affût. Pour ma part je fais peu d'animalier et les rares photos que vous trouverez sur ce site ont été réalisées au gré des rencontres et du hasard, sans réellement rechercher les animaux. Par ailleurs je n'ai pas de focale suffisamment longue pour travailler à distance respectueuse des bêtes, je profite donc de l'instant si la rencontre se présente, mais je ne cherche guère de ce fait à la provoquer.

Pour le paysage j'utilise beaucoup deux zooms, un 16/85mm et un 80/200mm, ce qui permet de cadrer du grand angle à la prise de vue rapprochée. Le 80/200 donne d'excellents rendus en paysage, du fait d'une perspective davantage resserrée et trés intéressante à travailler.

Voir aussi la rubrique Matériel du blog si vous souhaitez plus d'indications sur les objectifs employés.

Enfin, un petit mot pour conclure sur la conduite de terrain. Petit mot qui a son importance puisqu'il concerne l'éthique. L'intérêt premier de la photographie nature est pour ce qui me concerne de pratiquer une activité en extérieur et de trouver un peu d'oxygène. Mais l'épanouissement ne serait au rendez-vous  si cette pratique se déroulait au détriment des espèces, quelles soient animales ou végétales. J'apporte donc le plus grand soin à limiter au mieux le dérangement de la faune et l'impact que je peux avoir dans le milieu d'une manière générale. Parce que si l'activité photographique est parfois ressentie presque comme un besoin, la nature elle, s'en moque, elle préfèrerait certainement finalement qu'on la laisse tranquille...

Revenir en haut